Les résidents de la MAS Le Hameau ouvrent leur cabinet de recrutement !

L’idée est venue de Suède, où les personnes accompagnées recrutent leurs propres assistants personnels.

Cette idée, les personnes accueillies et professionnels de la MAS Le Hameau l’ont expérimentée. 

C’est ainsi que 9 personnes polyhandicapées sont entrées dans un processus d’apprentissage : elles ont appris à préparer sérieusement l’entretien d’embauche, quelles étaient les clefs de sa réussite, la définition des compétences et aptitudes nécessaires au poste, l’identification de certains critères fondamentaux comme la motivation, l’adéquation du candidat au profil recherché… 

Elles ont gagné peu à peu en confiance et en autonomie. Aujourd’hui elles font leur propre choix.

D’une certaine manière, l’équipe de direction tend à se positionner en tant qu’expert, ce qui peut la conduire à mener un recrutement avec une certaine technicité. Les personnes accompagnées, quant à elles, procèdent au recrutement avec une réelle simplicité, permettant d’approcher des choses essentielles de la vie. Elles savent ce qu’elles veulent et ce qu’elles ne veulent pas. Elles ont des exigences différentes. 

Ainsi, cette démarche questionne à juste titre la légitimité unique de l’équipe de direction pour effectuer les recrutements. Le positionnement de la direction du Hameau a évolué : elle n’est plus dans la position d’un expert qui décide à la place des résidents. Elle a certes des compétences spécifiques, mais elles s’expriment en complémentarité avec celles des personnes accueillies, qui leurs sont propres. 

De ces forces partagées, est né un nouveau processus de recrutement commun, co-construit avec les personnes concernées. La mise en place du Cabinet « Les Recruteurs du Hameau » est le point de départ d’une révolution culturelle qui ouvre la voie vers une prise d’initiatives plus importante, dans un contexte positif et serein.  

« Nous vous encourageons toutes et tous à cette pratique. Nous avons osé emprunter des chemins nouveaux ; nous sommes sortis des sentiers battus. Non seulement les personnes qui se sont engagées dans ce processus ont une vision très positive d’elles-mêmes, et les personnes recrutées aussi !  Et demain… Nous irons plus loin. Nous avons déjà d’autres idées … »
Corinne Meillier, Directrice